Indonésie : que cela vous évoque-t-il ?

  • De belles plages bordées de cocotiers ?
  • Une végation luxuriante ?
  • De somptueux fonds marins ?
  • De nombreux et impressionnants volcans ?
  • Une nature exceptionnelle ?
  • Des rizières en terrases ?
  • Ou encore des temples et ensembles de différentes religions ?

L’Indonésie, au Sud-Est de l’Asie, est un archipel aux mille richesses. L’Indonésie possède des caractéristiques géographiques et certaines particularités uniques au monde. L’Indonésie fascine.

Je n’ai bien sûr pas tout vu de l’Indonésie. Je vais vous présenter dans cet article les quelques îles que j’ai eu la chance d’explorer.

au bord du cratère du mont bromo à java

Lever de soleil au sommet du Mont Bromo, île de Java, Indonésie

A la base, je n’envisageais même pas particulièrement d’aller en Indonésie.

C’est à force de recevoir des recommandations de différentes personnes sur Bali, destination de coeur pour beaucoup, que j’ai finalement choisi de m’y rendre. Et aussi, parce que c’était sur ma route pour l’Australie, et qu’en tant que digital nomad, je pouvais me permettre ce “crochet”.

Cette destination de rêve en Indonésie offre en effet une diversité de paysages incroyables.

la plage d'uluwatu en indonésie

Plage d’Uluwatu, péninsule de Bukit, à Bali en Indonésie

Ubud, le coeur de Bali

Ubud, coeur culturel de Bali, capitale des arts, berceau des traditions…

C’est un incontournable même si pour ma part, j’ai préféré m’éloigner rapidement de cette grande ville pour m’attarder un peu plus longuement dans la région de Keliki, à quelques kilomètres au nord d’Ubud.

Mais même à Ubud, on peut trouver quelques coins plus natures en s’éloignant du centre-ville.

la jungle indonésienne en plein coeur d'ubud

En plein coeur d’Ubud, à Bali

oiseaux dans les rizières dans le bali nature

Les rizières sont habitées

une balade nature à proximité d'ubud en indonésie

Petite promenade à l’écart du centre-ville

Si vous êtes de passage à Ubud, faites un tour à la forêt des singes.

J’avais hésité à y aller, étant contre les parcs animaliers. Mais j’ai été agréablement surprise. Le cadre est paisible et relaxant, et les singes évoluent librement au sein d’une grande réserve.

Vous pourrez ainsi prendre le temps d’observer différentes scènes de leur vie : les bébés qui demandent un câlin, les enfants qui chahutent, les parents qui les enguirlandent, les juvéniles qui jouent avec les cailloux, les adultes qui cherchent désespérément à ouvrir une noix de coco… sans oublier tous ceux qui passent leur temps à “se chercher les poux” !

petit singe dans la forêt d'ubud à bali

Et si on jouait à cache-cache ?

des singes qui se cherchent les poux à ali

 A deux, on verra mieux !

scène de famille dans la forêt des singes en indonésie

Exploration…

un gros câlin entre une maman singe et ses bébés

Ca, c’est un gros câlin !

Keliki, ou comment découvrir la vie balinaise

les rizières balinaises en indonésie
Un paysage typique de l’Indonésie : des rizières

A Keliki, dans ce petit village de peintres paysans, j’ai logé au sein d’une famille balinaise, dans un “Balé” (j’y reviens).

C’était le lieu idéal pour se familiariser avec les coutumes et traditions locales, et voir comment vit une famille balinaise. Là-bas règne la bienveillance, la générosité, l’amour et le bonheur simple : le Balinese way of life !

Les balinais vivent dans des “compound”, appelés des “Balés”, qui sont des complexes de plusieurs habitations dans une même enceinte, dans lesquelles habitent toute la famille : frères, soeurs, oncles, tantes, parents, beaux-parents, etc.

A l’intérieur du Balé on trouve également un temple, appartenant à la famille dans laquelle ils font régulièrement des cérémonies.

C’est pourquoi en vous promenant dans Ubud notamment, vous verrez plein de petits temples auxquels vous ne pourrez pas accéder : tout simplement car ils sont privés.

Ci-après quelques photos du Balé (les connaisseurs reconnaîtront l’architecture typique balinaise) :

un balé indonésien
cuisine d'un balé en indonésie
chez une famille balinaise
les cochons dans le balé balinais en indonésie

La situation de Kelinki est idéale également pour se rendre aux terrasses de Tegalalang et Jatiluwih, ou encore faire une descente mémorable en VTT dans le vrai Bali, depuis le Mont Batur, à travers jungle, bambouseraie, villages traditionnels, et hors des sentiers battus.

les rizières de Tegalagang à bali en indonése
Les terrasses de Tegalagang, à Bali en Indonésie
cascade à bali en indonésie
un exemple de végétation tropicale d'indonésie
paysage indonésien dans les environs d'ubud

Excursions dans les environs : l’île de Bali en Indonésie possède une incroyable diversité de paysages

lac à bali au nord d'ubud en indonésie

La péninsule de Bukit et son célèbre temple d’Uluwatu

La péninsule de Bukit est caractérisée par ses falaises, ses plages et ses vagues, ainsi que son climat sec et aride.

Plus touristique que Gili Gede (il n’y a pas de mal à ça), elle est quand même moins fréquentée que Séminyak ou Kuta (il n’y a pas de mal non plus).

A Uluwatu et ses environs, les rouleaux majestueux sont le paradis des surfeurs.

A marée basse, il est possible de s’éloigner de la portion de sable où sont agglutinés tous les touristes et de trouver de jolis petits coins tranquilles.

l'autre côté de la plage d'uluwatu à bali en indonésie

Depuis la plage d’Uluwatu à Bali, il est possible de s’éloigner de la foule des touristes

D’ailleurs le contraste entre marée haute et marée basse est vraiment impressionnant ! La plage d’Uluwatu par exemple, à laquelle on accède par une grotte, disparaît complètement à marée haute.

Je suis également allée voir le fameux temple d’Uluwatu, non pour le temple lui-même, mais pour les beaux points de vue qu’il offre sur les falaises.

les falaises du temple d'uluwatu en indonésie

Le temple d’Uluwatu à Bali en Indonésie, célèbre pour ses magnifiques falaises

les falaises d'uluwatu célèbre temple indonésien

Par contre les singes sont agressifs là-bas, ils volent casquettes, lunettes, claquettes… tout ce qu’ils trouvent ! Ils sont même venus me prendre mes lunettes de soleil alors que je les avais sur le nez ! Heureusement j’ai pu les récupérer un peu plus tard sans trop de casse.

Des études sont en cours pour analyser la psychologie de ces primates, qui volent pour obtenir une rançon (de la nourriture) : un comportement observé uniquement dans ce temple.

les singes voleurs au temple d'uluwatu en indonésie

Le singe conserve précieusement son trophée avant d’en demander la rançon

De petites îles indonésiennes : les trois Nusa et Gili Gede

le lagon bleu de l'île de nusa lembongan en indonésie

Nusa Ceningan, une charmante petite île en Indonésie

A la conquête de Nusa Pénida

J’ai admiré par moi-même la splendeur des paysages de l’île et je confirme sa réputation de joyau de beauté.

Ce sont surtout des paysages de nature sauvage, avec notamment de magnifiques points de vue sur des successions de falaises.

les falaises de nusa pénida en indonésie
la très belle ile de nusa pénida en indonésie
la magnifique ile de nusa pénida à bali

Mais pour profiter de ces paysages, il faut les mériter !

L’île se découvre en scooter. Et pour atteindre les différents points d’intérêt, il faut emprunter des routes en piteux état. Et donc faire ce que j’ai nommé le STT ou Scooter Tout Terrain !

nusa pénida une île balinaise qui se découvre en scooter

Exploration de l’île de Nusa Pénida en Indonésie, en Scooter Tout Terrain

L’île est également reconnue pour ses spots de plongée fantastiques qui permettent de voir des coraux encore préservés, des raies manta ainsi que la Môle ou poisson lune. Je n’ai pas fait de plongée mais déjà en snorkeling on a l’impression d’être dans un aquarium.

les superbes fonds marins de nusa pénida à bali
les poissons colorés près de nusa pénida à bali
les fonds marins indonésiens
les beaux poissons de bali en indonésie

Et les raies manta s’observent depuis les falaises !

N’oublions pas côté faune terrestre nos amis les singes qu’on rencontre facilement au détour des chemins, et notamment près des temples :

une famille de singes qui profite du paysage de nusa pénida à bali en indonésie

Les singes aussi profitent du paysage !

Enfin pour finir, une petite minute culture avec ces deux temples atypiques (Bali est la seule île hindouiste de l’Indonésie, cette dernière étant majoritairement musulmane).

Sous terre :

cérémonie dans un temple souterrain en indonésie
un temple souterrain à bali en indonésie

Au pied d’une falaise (on y accède par une série d’échelles vertigineuses) :

un temple balinais sur les falaises de nusa pénida en indonésie

Je pense que l’île est moins déserte qu’il y a trois-quatre ans mais on ne peut pas encore parler de tourisme de masse. Pour combien de temps encore ?

Nusa Lembongan et Nusa Ceningan

L’île de Nusa Lembongan ne faisant que 8km², j’ai cette fois-ci opté pour l’exploration à pied.

J’avais lu quelque part que la circulation des voitures sur Nusa Lembongan était inexistante… mais ce devait être il y a quelques années en arrière. La marche le long des routes n’est pour ainsi dire pas très agréable.

Il y a quelques points d’intérêts sur l’île mais rien d’aussi spectaculaire je trouve qu’à Nusa Pénida.

une plage de sable blanc à nusa lembongan en indonésie

Nusa Lembongan en Indonésie offre de jolies plages de sable blanc bordées par des eaux translucides

Mon spot préféré a été l’observation des explosions d’eau provoquées par les vagues à Devil’s Tears. Pas seulement pour le phénomène lui-même mais aussi pour l’ambiance relaxante, le murmure des vagues, la contemplation et l’analyse des successions de rouleaux…

belle vague près de devil's tears à nusa lembongan

L’explosion des vagues près de Devil’s Tears en Indonésie

D’une manière générale, la mer est agitée là-bas et les vagues sont souvent impressionnantes lorsqu’elles s’éclatent contre les rochers. C’est également un très bel endroit pour admirer le coucher du soleil.

L’île d’à-côté, Nusa Ceningan (encore plus petite), est reliée par un pont : le fameux Yellow Bridge, qui a été reconstruit après s’être écroulé deux ans auparavant.

Un peu plus tranquille que sa voisine, son attrait principal est son lagon bleu.

le lagon bleu de nusa ceningan en indonésie
On ne se demandera pas pourquoi ce magnifique endroit est appelé “lagon bleu”

Gili Gede, la “grande petite”

Vous avez peut-être déjà entendu parler des îles Gili : des petits coins de paradis qui ont été envahis par les touristes ces dernières années et qui petit à petit ne sont plus aussi paradisiaques que ce qu’ils l’étaient (coraux mort, cohue…).

En fait vous avez dû entendre parler des trois plus connues que sont Gili Air, Gili Meno et Gili Trawangan.

Mais il en existe des plus délaissées ! Comme Gili Gede, celle que j’ai choisie.

gili gede une petite ile nature en indonésie
Gili Gede en Indonésie, une petite île encore préservée du tourisme

Sur Gili Gede c’est plutôt calme ! Peut-être pas autant que certains coins des Cyclades où je suis allée, car il y a les bruits de la vie locale : les travaux, les enfants qui piaillent comme des petits moineaux en courant dans tous les sens, et les nombreux et longs appels à la prière.

Mais surtout, il n’y a pas de voiture… ça c’est royal. A peine quelques scooters…. les deux modes de déplacement principaux sont à pied et en bateau.

 

gili gede une petite île au large de lombok en indonésie
Plages, mangrove et petites collines composent la belle île de Gili Gede en Indonésie

En fait Gili signifie “petite île”. Et Gede, “grande”. Gili Gede est la plus grande des petites îles de la baie de Sekotong (au large de l’île de Lombok).

Du coup il y a quand même de quoi bien se balader sur l’île. Je l’ai parcourue en long, en large, et en travers.

Et c’est magnifique.

coucher de soleil à gili gede en indonésie
Gili Gede, une île propice à la détente

Et les fonds marins sont également un régal en snorkeling !

Avec de superbes coraux encore bien vivants et plein de couleurs (aussi colorés que les poissons).

 

Excursion sur l’île de Java pour faire l’ascension de deux magnifiques volcans

Je trouvais dommage d’aller en Indonésie sans aller voir au moins quelques-uns des fameux volcans de Java.

Généralement j’évite au maximum les tours organisés, mais j’ai fait exception pour celui-ci. Outre des raisons de logistique et de praticité, il fallait prendre en compte aussi l’élément sécurité. Je suis partie avec l’agence Indotravelteam, que je recommande.

Et j’ai vécu là deux expériences fabuleuses dont l’une est unique au monde.

sur l'arête du mont bromo à java en indonésie
Au sommet du Mont Broto, île de Java en Indonésie

La conduite en Indonésie : ce n’est pas une légende

Il aura fallu une douzaine d’heures de route pour atteindre le premier logement, point de départ pour le premier volcan. De quoi bien prendre toute la mesure de la circulation indonésienne, qui est comme on voit dans les reportages en Asie.

Les dépassements osés (mais toutefois bien maîtrisés) sont tout ce qu’il y a de plus habituel.

Il y a pour ça cette fameuse “voie du milieu” : on passe entre le véhicule qu’on double et celui qui vient en face. Mais à quoi servent donc les bandes blanches ?

Enfin, ce que nous avons dans le groupe surnommé “la nouvelle voie” : dépassement par l’accotement.

Bref, il y en a dans tous les sens, mais c’est tellement normal chez eux que tout se passe dans le calme, avec juste des petits coups brefs d’avertissement sonore.

Et ce sont des camions, des voitures, mais aussi beaucoup de scooters, de la famille de 4 personnes incluant bébé et jeunes enfants (sans casque bien évidemment) à celui qui a son énorme chargement…

Pour la petite anecdote, quand je me rendais à l’arrêt de bus à Sanur pour aller jusqu’à Ubud (soit presqu’une heure de route), un chauffeur de taxi a insisté pour m’emmener en scooter. Quand je lui ai répondu “non pas avec la valise”, il m’a répondu “pas de souci, je la porte !” J’ai préféré prendre le bus… 😉 et pour moins cher en plus.

Volcan Bromo

A 3h45 le lendemain, départ en 4×4 jusqu’au pied du Mont Bromo, à un peu plus de 2300 mètres d’altitude.

Ascension jusqu’au sommet (2700 mètres), sous les étoiles et au clair de lune ; puis avancée sur la crête au bord du cratère, jusqu’à un petit spot où nous avons pris le temps d’observer le lever du soleil.

Magnifique ! Majestueux ! Panorama à 360°. Nous sommes restés un peu sur place pour profiter du paysage.

lever de soleil au mont bromo en indonésie
Quelques instants inoubliables à savourer un magnifique lever de soleil
un panorama magnifique à 360 depuis le sommet du volcan Bromo à Java
Le panorama depuis le sommet du volcan est grandiose
le mont bromo à Java est un volcan incontournable en indonésie
Un volcan incontournable en Indonésie !
le fond du cratère du mont bromo à java
Vue sur le cratère du Mont Bromo, volcan actif indonésien  

Là nous étions à l’intérieur d’un super-volcan : il en existe une dizaine sur Terre. Ce sont eux qui quand ils explosent, détruisent 98 % de la population.

un super volcan à java en indonésie
L’un des rares super-volcans de la planète Terre se trouve en Indonésie

Le Mont Bromo est actif mais n’est actuellement pas en éruption. A sa droite, le mont Batuk est éteint. Et dans le fond, le volcan Semuru est toujours en éruption.

éruption du volcan semuru en indonésie
Eruption du Mont Semuru sur l’île de Java en Indonésie

La suite est toute aussi grandiose, très différente mais surtout unique au monde.

Le Kawah Ijen

Départ à 23h du second hôtel après une courte sieste. 2 heures de route environ jusqu’au pied du Mont Kawah Ijen.

Ascension d’une heure jusqu’au sommet puis descente dans le cratère, avec des masques à cause des émanations de dioxyde de soufre.

Il fait encore nuit et c’est l’idéal pour observer le phénomène qui se produit là-bas, les flammes bleues.

une flamme bleue, à voir dans le Kawah Ijen en indonésie

Lorsque les mineurs allument le feu pour chauffer le soufre, il y a un gaz de ce volcan qui donne cette belle couleur bleue aux flammes.

Après l’observation des flammes bleues, nous sommes descendus jusqu’au lac de cratère considéré comme le plus acide du monde et nous avons attendu le lever du soleil.

lac acide à l'intérieur du cratère du kawah ijen à java
A l’intérieur du cratère du Kawah Ijen, le lac le plus acide au monde

Ce que j’ai préféré dans cette partie, c’est de voir apparaître d’un coup le paysage… en arrivant de nuit, on n’imagine pas vraiment tout ce qui est autour. On découvre les lieux sous un jour nouveau !

à l'intérieur du volcan du kawah ijen sur l'île de java en indonésie
A l’intérieur du Kawah Ijen, le paysage se découvre avec le lever du jour

Le volcan est exploité pour la production de soufre, nous avons croisé de nombreux mineurs et porteurs en plein travail. Leurs conditions de travail sont horribles pour un salaire de misère.

un porteur de soufre du kawah ijen à java en indonésie
Un extracteur de soufre dans le cratère du Kawah Ijen, en Indonésie

Le soufre gazeux est refroidi via des tuyaux jusqu’à devenir liquide puis solide.

L’Indonésie est un pays magnifique. Je n’ai pas regretté d’avoir suivi les conseils qui m’avaient été prodigués. Et dire que si je n’avais pas été digital nomad, je n’aurais très certainement jamais fait ce beau voyage en Indonésie !

Si vous aussi voulez pouvoir avoir cette flexibilité dans vos voyages, sachez que c’est à votre portée :
Business en ligne pour devenir digital nomad