Peut-être avez-vous déjà vu des éléphants d’Asie, lors de vos voyages en Thaïlande, Inde, Laos, Indonésie, Cambdoge, Malaisie, Sri Lanka, Bangladesh, Birmanie, Chine, Vietnam ou encore au Népal ? 

On les trouve beaucoup dans des camps touristiques, ou employés dans des trekking.

Mais saviez-vous que ces activités sont nocives pour les éléphants d’Asie ? Bien que sacrés, le nombre d’éléphants d’Asie a considérablement diminué.

Faire du volontariat nous apprend généralement bien des choses. Lors de ma mission comme volontaire pour réintroduire des éléphants d’Asie dans leur milieu naturel, j’ai beaucoup appris sur leur comportement mais aussi sur les dangers qui les guettent. Encore une expérience très enrichissante, y compris sur le plan culturel ! Je vous raconte tout ci-après.. 

 

éléphants d'Asie en danger

Une horde d’éléphants d’Asie

Les éléphants d’Asie sont répertoriés comme étant en voie de disparition. Il ne reste plus que 30000 éléphants d’Asie, contre 600000 éléphants d’Afrique.

Cela est dû à l’urbanisation (perte de leur habitat) mais aussi à leur exploitation, d’abord agricole puis dans l’industie du tourisme. 

Utilisés notamment dans les rues pour la mendicité, dans les cirques ou dans les camps de trekking, ils sont séparés du reste de leur horde sans compter que ces activités sont préjudiciables à leur santé.

Soumis aux lumières et bruits de la ville, maltraités dans les cirques, ils finissent tous par tomber malade et leur durée de vie est considérablement réduite.

Ma mission en Thaïlande, réintroduire des éléphants d’Asie dans leur milieu naturel

Présentation du projet

Huay Pakoot est un petit village de la tribu du peuple des collines, les Karen. Il est situé dans une région montagneuse isolée, aux portes de la forêt, à environ cinq heures de Chiang Mai.

village thailandais mission avec éléphants d'Asie

La rue principale du village de Huay Pakoot

GVI, l’organisme avec lequel je suis partie, a entrepris de ramener dans la forêt les éléphants appartenant aux gens du village, dont la plupart étaient loués à des camps touristiques à Chiang Mai. 

Compensant auprès des villageois cette perte financière, GVI a poursuivi son action avec l’aide de volontaires en organisant la surveillance régulière du bien-être social et physique des éléphants d’Asie ainsi réintroduits dans cet environnement semi-sauvage.

nature thailande

Vue depuis le village de Huay Pakoot

Journée type avec les éléphants d’Asie

Chaque matin de bonne heure, nous partions dans la forêt à la recherche des éléphants.

éléphant d'Asie dans la forêt

Cet éléphant d’Asie semble heureux d’avoir retrouvé sa forêt

éléphants d'Asie réintroduits dans la forêt

Deux éléphants d’Asie en balade

éléphants d'Asie dans habitat naturel

Les éléphants d’Asie adorent jouer avec le foin

Une fois que nous les avions trouvés, nous commencions par faire une inspection de leur santé. Pour nous assurer qu’ils n’avaient pas de signe de maladie. 

Puis nous leur donnions un peu de nourriture.

nourrir les éléphants d'Asie

Une banane pour ce jeune éléphanteau !

Ensuite, notre mission consistait à les observer et à noter tous leurs faits et gestes. Cette étude de leur comportement vise à aider la recherche à définir comment ces éléphants d’Asie arrivent à se réhabituer à vivre en horde dans la forêt. 

Ils mangent ? Ils boivent ? Qui joue avec qui ? Qui se bat avec qui ? Tout devait être noté.

mission avec les éléphants d'Asie
bébé éléphant d'Asie
observation des éléphants d'Asie
famille éléphants d'Asie

Les éléphants d’Asie ont besoin d’interactions sociales

éléphanteau d'Asie

On ne joue pas avec la nourriture !

éléphants d'Asie dans la nature

Ces éléphants d’Asie sont mieux là qu’au cirque ou dans la rue, non ?

Les éléphants d’Asie en mouvements

 Et comme les éléphants d’Asie sont vivants, qu’ils bougent et qu’ils se déplacent, rien ne vaut une petite vidéo !

Vous découvrirez notamment différents comportements de ces animaux, observés au cours de cette mission de volontariat.

 

Immersion dans une famille thaïlandaise : une immense expérience culturelle

Logée au sein d’une famille dans ce tout petit village paumé en pleine nature, ce volontariat fut également une immense expérience culturelle. Rien de tel que de partager leur quotidien pour se rendre compte de leur mode de vie, de leurs us et leurs coutumes. 

maison thailande
maison familiale volontariat thailande

La maison de la famille chez qui je logeais

Après l’observation du comportement des éléphants d’Asie, nous avions généralement du temps libre en fin de journée. Nous pouvions apprendre quelques mots du patois local, nous promener dans le village au milieu des chats, des chiens et des poules, profiter de la belle nature environnante, avant d’aller dîner “en famille”.

veau nouveau né dans village thailandais
animaux village thailandais
poussins village thailandais

Veau de quelques heures, poule, cochon et petits poussins… font part intégrante du village.

J’ai même eu la chance d’être sur place lors d’un mariage, et de pouvoir assister à la cérémonie ainsi que de participer à la grande fête qui a suivie.

cérémonie mariage village thailandais

Chez les mariés… pendant les préparatifs

Et j’ai également pu voir la célébration annuelle Loy Kratong, ou fête des lumières, l‘une des plus belles fêtes bouddhistes en Thaïlande.

Que de souvenirs !

loy kratong fete des lumières

Manchot où vas-tu ainsi ?

Mise à l’eau des petits bateaux soigneusement confectionnés par les habitants du village

Voilà encore une expérience de volontariat qui aura été très enrichissante et dont je me rappellerai longtemps.

Tout comme celle bien sûr en Afrique du Sud, ma mission inoubliable dans la protection des animaux sauvages !

Mon seul regret aura été de partir juste deux heures avant la naissance d’un éléphanteau ! Mais on ne peut pas avoir de la chance sur tout.

Et vous, avez-vous des expériences de volontariat à nous partager en commentaire ?