Surnommée “huitième continent” pour sa diversité naturelle extraordinaire, l’île de Madagascar est une île incroyable !

Madagascar, grande île afro-asiatique, possède une culture originale et des charmes qui lui sont propres.

Avec sa terre rouge et ses baobas d’Afrique, ses rizières d’Asie, l’île de Madagascar bénéficie aussi d’une flore et d’une faune exceptionnelles dont les lémuriens qui sont endémiques de l’île (tout comme des milliers d’autres espèces végétales et animales).

lémurien endémique de l'île de Madagascar

Le lémurien, endémique de l’île de Madagascar, est considéré comme l’ancêtre du singe.

Pays le plus pauvre d’Afrique et l’un des plus pauvres de la planète, l’île de Madagascar est par ailleurs caractérisée par son instabilité politique. Attention donc si vous souhaitez visiter cette merveilleuse île, vérifiez bien les conditions et l’actualité avant de planifier votre séjour !

J’y étais allée à une période de retour au calme, les malgaches (ainsi nomme-t-on les habitants de l’île) étaient ravis de voir quelques touristes commencer à revenir sur leurs terres.

Je me rappelle encore de ces enfants qui accouraient au loin en nous voyant, en criant joyeusement “vazaha, vazaha !” qui signifie “blanc” et qui est le surnom qu’ils ont donné aux touristes.

 J’ai fait sur l’île de Madagascar un circuit d’un mois, et j’en garde de merveilleux souvenirs. Vous trouverez dans cet article un petit aperçu en images !

paysage de l'île de Madagascar

L’île de Madagascar possède de sublimes paysages d’une diversité incroyable

itinéraire île de Madagascar

L’île de Madagascar est située au large de la côte africaine, à l’est. Cinquième plus grande île du monde, après l’Australie, le Groenland, la Nouvelle-Guinée et Bornéo, l’île de Madagascar couvre une superficie de 587000 km². Autant dire qu’il n’était pas possible de tout voir en un mois et qu’il a fallu faire des choix !

Je ne sais pas maintenant mais à l’époque (il y a un peu plus de dix ans), il était fortement recommandé de louer les services d’un chauffeur-guide. C’est ce que j’ai fait et je n’ai pas regretté, Jean qui travaille avec Aurélien à l’agence Marao a été formidable. (Il semble par contre que cette agence n’existe plus.) Non seulement c’est une tranquillité de ne pas conduire, chercher sa route, etc., mais c’est une super solution pour découvrir en profondeur la vie locale.

vie locale île de madagascar

Un marché local

lessive et séchage sur l'île de Madagascar

Après la lessive à la main dans la rivière, le séchage du linge

Nous sommes allés au contact des habitants, jusqu’à visiter leur case dans de charmants petits villages.

petit village sur l'île de Madagascar

Un charmant petit village sur l’île de Madagascar

case village île de madagascar
cuisine village île de madagascar

L’intérieur d’une case malgache, sa cuisine au feu de bois

Île de Madagascar : découverte en images

Île de Madagascar : ses forêts humides de l’est

A l’arrivée sur Antanarivo, nous avons pris la direction d’Andasibe en passant par le parc exotique de Marozevo. Nous avons faits différents parcs aussi autour de Perinet, où nous nous sommes également promenés dans la forêt humide.

forêt humide île de madagascar

Traversée de villages malgaches.

village malgache
route sur l'île de Madagascar

Les forêts tropicales de l’île de Madagascar hébergent de nombreuses espèces animales. Des lémuriens bien sûr, mais aussi des camélons, des oiseaux et toutes sortes de lézards…

lémurien danseur ou sifaka

Le sifaka, le lémurien danseur (car il se déplace sur deux pattes par de grands bonds latéraux)

indri lémurien célèbre pour son chant

L’indri, le plus grand lémurien vivant, a un chant puissant et très particulier

lémuriens sur l'île de Madagascar
petit lézard de l'île de Madagascar
grenouille minuscule

Cette grenouille tiendrait sur le bout d’un doigt !

lézard malgache
caméléon vert île de Madagascar
caméléon multi-color île de Madagascar
lézard camouflé
iguane de Madagascar

L’iguane de Madagascar, un lézard étrange !

Arrivez-vous à repérer ce lézard camouflé au milieu des feuilles ?

oiseau sur l'île de Madagascar
oiseau bleu malgache
lémurien île de Madagascar
Les lémuriens sont les représentants de la biodiversité exceptionnelle de l’île de Madagascar.
lémurien et biodiversité île de Madagascar
lémurien espèce endémique de l'île de Madagascar
bébé lémurien
lémurien à Madagascar
lémurien à Madagascar
lémurien île de Madagascar

Des hauts plateaux du centre à l’océan indien

Nous avons ensuite traversé les hauts plateaux du centre et la région betsilo, avec de fréquents arrêts dans les villages pour échanger avec la population locale et découvrir leurs traditions et leur artisanat.

hauts plateaux du centre de l'île de Madagascar
village des hauts plateaux de l'île de Madagascar
Dans les hauts plateaux du centre de l’île, les maisons sont en brique. 

En randonnant dans les forêts sèches, nous avons eu la chance de pouvoir observer des lémuriens nocturnes, parmi les plus difficiles à voir.

lémurien nocturne île de Madagascar
lémurien nocturne forêt sèche de Madagascar

Sur l’île de Madagascar, le zébu occupe une place centrale. Utilisé pour le transport, pour la riziculture, il est également consommé voire sacrifié lors de diverses cérémonies. Par ailleurs, posséder un grand troupeau sur l’île de Madagascar est signe de richesse.

troupeau de zébus sur l'île de Madagascar
Il n’est pas rare de croiser des zébus sur la route.

Après des randonnées dans la forêt tropicale de Ranomafana, nous avons rejoint l’océan indien dans un paysage fantastique d’arbres du voyageur.

île de Madagascar et ses arbres du voyageur
paysage de l'île de Madagascar

Nous avons pu découvrir l’activité quotidienne des pêcheurs de la région.

pêcheur sur l'île de Madagascar
La pirogue, une embarcation courante sur l’île de Madagascar
village pêcheurs île de madagascar
Petit village de pêcheur sur le bord de l’océan Indien
pêcheur pirogue île de madagascar
Pêche en pirogue.

Nous avons fait une descente en pirogue sur le canal des Pangalanes.

canal des pangalanes île de Madagascar
Le canal des Pangalanes

Nous avons découvert la vie des populations le long du chemin de fer en prenant un train à petite vitesse mais grandes émotions : celui-ci traverse la falaise qui sépare la côte des hautes terres.

train île de madagascar

Sur la route du Sud

Puis nous avons emprunté la somptueuse route du Sud, en faisant toujours des arrêts pour voir des lémuriens, et échanger avec les locaux.

Nous avons eu l’immense chance d’assister à une cérémonie du retournement des morts (ou culte des ancêtres).

Les paysages traversés sont splendides et nous avons pu savourer un magnifique coucher du soleil depuis la fenêtre du massif de l’Isalo.

splendide paysage de l'île de madagascar
lémur catta île de madagascar
Rencontre avec un lémur catta.
lémurien centre île madagascar
Massif Isalo île de Madagascar
coucher de soleil fenêtre Isalo île de Madagascar
fenêtre Isalo île de Madagascar

Nous nous sommes baignés dans une piscine naturelle aux eaux limpides.

piscine naturelle île Madagascar

Nous avons parcouru la célèbre allée des baobabs.

allée des baobabs île de Madagascar
terre rouge île de Madagascar
sud ouest île de madagascar

Arrivée à Ifaty, au sud-ouest de l’île de Madagascar

Nous avons terminé le circuit par Tuléar et Ifaty, petit village de pêcheurs sur la côte sud-ouest de l’île de Madagascar, protégé par une longue barrière naturelle de récif de corail.

ifaty village pêcheur île de madagascar
Ce petit village isolé ne se rejoint qu’en 4×4.

Où pour finir, nous sommes partis à la rencontre des baleines, depuis une frêle embarcation traditionnelle.

bateau traditionnel île de madagascar
baleine île de madagascar
rencontre avec une baleine à madagascar

A Ifaty, j’ai une anecdote qui est restée gravée dans ma mémoire.

Au retour d’une sortie en snorkeling, j’ai vu un pêcheur les pieds dans l’eau (à un endroit peu profond) plonger la tête dans l’eau pour attraper des poissons. Une technique de pêche assez peu courante, n’est-ce pas ?

Sauf que ce n’est pas là où je veux en venir. Il n’avait aucune protection sur les yeux et pêchait donc plus ou moins à l’aveuglette.

Je n’oublierai jamais sa joie et sa reconnaissance lorsque je lui ai offert mon masque de plongée ! Un geste simple pour moi, mais une vie transformée pour lui !

N’oublions pas que dans ces pays le moindre rien peut apporter beaucoup.

Et voilà, ce fut encore un beau voyage ! Quelle variété incroyable de paysages !

 

Mon séjour sur l’île de Madagascar ne peut pas être comparé à ma grande aventure en Australie (voir mon article 6 mois en Australie, mon rêve réalisé grâce au nomadisme digital), ni à quand j’ai nagé avec les dauphins en Mer Rouge (voir mon article Nager avec les dauphins, un doux rêve qui peut devenir vôtre).

C’est simplement un autre merveilleux souvenir de vacances !